Ostéopathie et grossesse…

  1. Évaluation et suivi de grossesse.

Capture d_écran 2017-11-09 à 21.33.42

Dans le corps de la femme enceinte, des modifications physiologiques importantes d’ordre   hormonal et leurs conséquences mécaniques apparaissent progressivement : augmentation de la taille de l’utérus, élargissement de la cage thoracique, changement de position des organes digestif, modification posturale, hyper laxité ligamentaire … qui vont engendrer ou intensifier des douleurs préexistantes.

La croissance de l’utérus modifie la posture ainsi que la pression abdominale et peut entraîner des congestions vasculaires, des compressions de la colonne vertébrale et des tensions musculaires. C’est ainsi que plusieurs femme enceinte présentes les symptômes suivants:

  • Maux de dos et de cou;
  • Douleur ressentie le long du nerf sciatique;
  • Douleur au pubis (notamment quand le bébé est bas);
  • Maux de tête ou migraines;
  • Engourdissement dans les mains;
  • Œdème ou enflure des membres;
  • Troubles digestifs (reflux gastrique, constipation, brûlures…)
  • Fatigue extrême, etc…

Le suivi de grossesse consiste aussi à préparer la femme enceinte à l’accouchement. Pour ce faire, l’ostéopathe porte une attention particulière à la mobilité du bassin (sans oublier le coccyx), du périnée, de l’utérus ainsi qu’à la liberté de mouvement du bébé à l’intérieur de l’utérus de la mère.

Le moment venu (à partir de 39SA), il est possible aussi d’aider au déclenchement de l’accouchement par des techniques de stimulation hormonal, positionnement du bébé, etc… Dans le cadre de mon mémoire de fin d’étude, j’ai pu d’ailleurs pratiquer une expérience dans une maternité française dans le but d’aider le déclenchement chez les femmes ayant rompu la poche des eaux à terme.

Pour en savoir plus, cliquez ici

2. Suivi post-accouchement

Les forces en présence lors de la naissance, l’épisiotomie parfois pratiquée pour favoriser l’expulsion de bébé, ou la péridurale, etc…, peuvent avoir des répercussions sur la mobilité des articulations du bassin et de la colonne vertébrale de la mère. Après l’accouchement, certaines femmes présenteront possiblement les troubles suivants:

  • Sciatique;
  • Douleurs, insensibilités et adhérences en lien avec la ou les cicatrices suite à une césarienne ou une épisiotomie;
  • Incontinence urinaire;
  • Maux de tête et migraine;
  • Dépression post partum et/ou fatigue extrême.

De plus, suite à la naissance de son enfant et dans l’exécution de ses multiples tâches de maman, celle-ci pourrait développer certains problèmes musculo-squelettiques type:

  • Tendinites (poignet, coude, épaule..)
  • Syndrome du tunnel carpien;
  • Maux de dos, etc…

Un traitement ostéopathique pourrait aider à éliminer, diminuer ou bien même prévenir ces problèmes.

3. Avant tout….

Il est simplement intéressant de savoir que autant chez l’homme que chez la femme, certains troubles de la fertilité sont d’origine fonctionnelle et peuvent être traités en ostéopathie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s